Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Julio Von Gepetto

Toute ressemblance avec les pygmées de l’Ituri ne serait que pure coïncidence

Ce jour a vu le dénouement d’une affaire qui tenait le monde entier et l’Afrique en particulier dans un suspense insoutenable.
L’élection du Grand Schroumpfissime à la présidence de l’Ereb ainsi que de 3 autres personnages à des postes clé.
Ca n’a pas été facile de trouver des candidats qui veulent travailler plus de 25H/semaine, toucher moins de 30.000 Ecul/mois (Monnaie Erébéenne) et qui n’ont pas été impliqués dans un arbitrage véreux en faveur d’un homme d’affaire ripoux.
De plus, le président Jimmy Fox Trot et la ministre supérieure Andrea Makrel avaient quelques divergences concernant les présidentiables.
Finalement, tout le monde s’est mis d’accord et ils ont fait le pari de la jeunesse. En effet, la moyenne d’âge de ces heureux élus est de 75 ans.
Comme la parité devait être respectée, il y a 2 Schtroumps et 2 Schtroumfettes.
Le monde entier est soulagé de cette heureuse issue, surtout le paysan qui crève de faim dans le sahel. Sa vie va en être bouleversée à jamais.

Entre temps, les députés Erébéens qui ont été élus, n’ont pas chômés.
Maurice Ahmed Ben Larbi, député de la France de l’Est s’est attelé à la lourde tâche des traditions culinaires Alsaciennes.
Il a proposé que, dans la choucroute, les saucisses de Strasbourg soient remplacées par des merguez cachères. Le choux devra ensuite être remplacé par de la semoule. Par contre, on pourra garder les pommes de terre. Il préconise d’ajouter quelques pois chiches, de l’huile d’olive et quelques tomates. Pour rehausser le goût, la moutarde devra être remplacée par de l’Harissa et quelques épices orientaux.
Trois variantes seront disponibles : La choucroute poulet, la choucroute mouton et pour le vendredi, la choucroute royale.

Rosita Moolmans de la France d’en bas est en train de faire passer une loi pour que les femelles des pingouins ne soient plus appelées pingouines mais pinlesbiennes. Rappelons que Rosita est une grande défenseuse des droits humains et des LGBT.

Sœur Sourire, député FS (France Soumise) est entrain d’obtenir que la pâtisserie «Pet de nonne» soit retirée définitivement de la consommation. «Ca me donne des ballonnements et je suis très gênée pendant l’office», nous a t elle avouée, penaude.

Raoul Kabondji de la France d’en haut s’attaque à la friandise des enfants que l’on appelle «Tête de Nègre».
«C’est une insulte à la race noire toute entière. Un tel affront post-colonial et impérialiste ne peut rester impuni. Ce fruit toxique de l’asservissement de l’homme noir par l’homme blanc caucasien et judéo-chrétien doit être fermement condamné avec dédommagements financiers à la clé», argumente t il.
Il a quelques difficultés actuellement avec le «Vlaams Blok» qui lui rétorque que ce nom vient du fait que ces bonbons sont en réglisse et que la réglisse est noire. S’ils avaient été à base de guimauve, on aurait pu les appeler «Tête de Flamands» et personne n’y aurait vu de malice.

Démis Grouchos-Marx, d’origine grecque a porté plainte contre les sculpteurs de l’antiquité qui représentaient toujours les athlètes Grecs avec des attributs virils microscopiques. Il ne supportait plus d’être traité de «P’tite Teub» par la député Italienne Ciccionnina.

Chantal Goyot, députée végan, a déposé un projet de loi pour la parité Homme-Femme chez les endives. En effet, d’après certains sondages, il y aurait 2 fois plus d’endives chez les femmes que chez les hommes. Chantal est responsable du droit de l’endive à l’Organisation des Nations Inutiles et professeuse de «Psychiatrie Végétale» à l'université Marcel Bonduelle dans le neuf-deux. Elle est aussi fondatrice et directrice de l’ONG cotée au CAC40 «Adoptons une endive» qui combat la mutilation génitale de l’endive de Valenciennes chez les Wahhabites du Larzac. Son livre autobiographique, «Il sentait bon le sable chaud, mon endive» a été traduit en 15 langues, dont le Bouquistanais et a fait le tour du monde. Elle est aussi auteuse-compositeuse de la chanson : «Au nord, c’étaient les chicons» sur une musique d’Iron Maiden

Vous voyez comme nos députés travaillent sans relâche au bien être du peuple Erébéen. Malheureusement, il existe toujours des fâcheux pour affirmer le contraire. Bande d’ingrats bolchéviques!

Jeu pour les enfants :
Pendant que ton Papa et ta Maman lisent cet article sérieux qui engage ton avenir je te propose une devinette:
Mon petit Lapin, un intrus s'est glissé dans ce tableau bucolique, sauras tu le découvrir ?

Maintenant un peu de culture,
Le tableau ci-dessus raconte l’histoire de la princesse Erebe. Le poète contemporain Lagaffe l’a remise au goût du jour dans sa chanson «La Zoubida»
Ce n’est pas Moktar mais Zeus qui vient chercher Ereb qui était d’une grande beauté. Par contre, ce ne fut pas non plus Zora, la Maman de Zoubida qui se mit en travers de leur chemin mais la terrible épouse Héra de Zeus.
A la différence de Moktar qui avait un scooter doré, Zeus, lui, n’avait pas de moyen de locomotion. Le père Zeus qui ne manquait pas d’imagination, s’inspira d’un troupeau de vaches qui paissaient aux alentours et se transforma en taureau. L’air de rien, il s’approcha de la frêle Ereb qui cueillait des fleurs avec ses copines en babillant gaiement.
«Oh! Qu’il est beau le taureau, qu’il est laid le baudet», minauda la jeune fille au comble du bonheur en lorgnant l’imposant matériel génétique du futur élu de son cœur. Ce que la légende ne dit pas, c’est qu’effectivement il y avait Ronald Tromf déguisé en bourricot lubrique dans le champs. La princesse, très perspicace, ne se laissa pas abuser par le dégouttant personnage, ce qui ne fut malheureusement pas le cas de l'actrice dramatique Stormy Danielle, innocente victime de ce prédateur sans pitié.
Elle grimpa alors comme elle put sur le fier animal. C’est d’ailleurs un miracle qu’elle ne se soit pas pris un râteau vu la façon dont elle chevauchait son futur conjoint.
L’autre explication, c’est que l’artiste, pour montrer toute la beauté de la princesse, l’ait peinte dans cette position inconfortable. On peut ainsi remarquer qu’Ereb s’était faite belle et s’était même épilée le maillot. Ca sent quand même un peu la préméditation, cette affaire. Une jeune fille de bonne famille ne se promène pas dans le simple appareil pour cueillir des fleurs avec ses copines. Surtout en Belgique. Au fait il est où Marco Dutrou, il est sorti?
On comprendra aisément que devant une telle beauté, la mère Thérésa (Pas celle des pauvres, celle des Rosbifs) n’avait aucune chance. Encore qu’avec Jimmy Fox Trot tout est possible.
En haut à gauche du tableau, on voit les députés Erébéens qui arrivent par voie des airs. Ce jour là, le vote devait être important car il y en a quatre.
Sur le côté gauche, attendent les naïades de Dodo la Saumure pour servir le café et pour distraire nos fiers députés lorsqu’ils sortiront d’une séance marathon non stop de 2 heures. En attendant, elles font des galipettes et parlent de l’égalité homme-femme sous l’œil attendri de la statue de Robert Schuman.
Tout au fond, il y a la baraque de moules-frites de «Chez Tony La Frite» attestant que nous sommes bien en Belgique.
En représentant tout ce joli monde peu vêtu, l’artiste a su faire remarquer que le réchauffement climatique est une réalité, la scène étant sensée se dérouler à Bruxelles et non au Cap d’Agde.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article