Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Julio Von Gepetto

Pour ceux qui s'intéressent à ce qu'il se passe actuellement au sahel, je me suis permis de poster 2 liens intéressants.

Le premier est de Mr Bernard Lugan, éminent professeur et spécialiste de l'Afrique. Certaines de ses réflexions sont intéressantes, d'autres sont exagérées et d'autres encore ne sont pas réalistes.

Analyse de Bernard Lugan :
https://lescours-bernardlugan.teachable.com/…/que-faisons-n…

Le second lien mène à un article paru dans le journal en ligne Malien malijet. Il décrit quelques unes des innombrables fake news qui circulent sur les réseaux sociaux africains. La bêtises des commentaires est édifiante. Heureusement et comme je le fais remarquer, ce n'est qu'une petite partie de la population qui exprime sa frustration et sa haine. Cependant, elle est très active sur les réseaux sociaux. En dehors de ça, il existe aussi quelques imams ou prêcheurs qui propagent cette haine de la France. Mais malgré tout, que ce soit au Mali ou au Burkina, dans la vie de tout les jours, nous ne sentons pas cette animosité....pour l'instant!

Article malijet
https://malijet.com/…/237135-face-au-fake-news-la-v%C3%A9ri…

Commentaires sur le lien malijet :

Je ne m'attarderais pas sur les commentaires de haine aveugle envers la France, fruit de pseudo-intellectuels toujours plus ou moins de la même classe sociale et ethnique habitant Bamako, Ouagadougou ou plus rarement les quelques grandes villes du Burkina et du Mali et dont la haine de la France tient plus de la maladie psychique que d'une réflexion approfondie. Ils s'inspirent de faits historiques réels qui datent d'il y a 60 ans (Fin de la colonisation) ou de l'assassinat de Thomas Sankara en 87. Ils parlent aussi de la France - Afrique, bien réelle mais oublient totalement les bienfaits qu'elle a amené : Somme colossale fournie à l'Afrique durant 60 ans, coopération technique à tous les niveaux,...seul les méfaits sont rabâchés à longueur de posts.

De même pour le franc CFA attaqué de toute part par les trolls et dont les affirmations imbéciles feraient rire un élève de seconde. (Le FCFA est un impôt colonial, l'or bloqué et rémunéré par la banque de France pour l'émission des billets est détourné par le gouvernement français, l'économie Française va s'écrouler si on supprime le CFA,...j'en passe et des meilleurs).

Par contre les multiples erreurs des occidentaux, elles bien réelles, en commençant par l'élimination de Kadhafi, le blocage de l'armée Malienne et l'installation de Touaregs indépendantistes du MNLA à Kidal n'ont pas arrangé les choses. Le comportement arrogant du Président Macron envers les Africains non plus.


Dieu merci (celui des Musulmans et des Chrétiens, c'est le même), ces trolls ne reflètent pas vraiment la pensée des Maliens, des Burkinabés et des Nigériens. En effet, et contrairement à ce que Mr Lugan affirme, en s'appuyant sur un sondage vrai, certes, mais réalisé dans des conditions totalement fausses, à savoir à Bamako, véritable nid de trolls anti français, on ne sent pas d'animosité chez les Maliens et les Burkinabé dans la vie de tous les jours.
Il est évident que si pour connaître le nombre de Musulmans en France, vous faites un sondage sur 100 habitants à la sortie de la messe de Pâques ou à la sortie d'une mosquée en banlieue parisienne, vous n'obtiendrez pas le même résultat.
Ce sondage n'est pas représentatif de ce que pensent les Maliens et les Burkinabés. J'en côtoie tous les jours, des Mossis,des Bobos, des Samos, des Bambaras, des Dogons, des Songhaïs, des Maures, des Peuls et même des Touaregs...aucun ne m'a jamais encore fait une réflexion comme le font les trolls. Cependant, et à juste raison, tout le monde s'accorde à dire que quelque chose ne tourne pas rond dans les relations entre la France et l'Afrique. On ne peut pas leur en vouloir!


Deuxième chose concernant Mr Lugan : Il considère que le problème du djihadisme vient d'une animosité entre les éleveurs (Peuls, Touaregs, ...) et les agriculteurs sédentaires (Bambaras, Dogons,...). Visiblement, il essaye de reproduire le schéma Rwandais Tutsis-Hutus. Ca ne marche pas car si il y a un petit fond de vérité là dedans, ce n'est qu'une petite partie de la problématique. Il trouve donc une solution globale sur une partie du problème. Évidemment ça ne tient pas car il faut analyser la situation dans son entier. Mr Lugan en est même dangereux car il rentre dans le jeu des guerres ethniques. De plus, il semblerait dire que seul les 'sédentaires' veulent le départ de la France alors que le fameux Imam Dicko est un ....Peul (Eleveur).
La solution qu'il préconise est aussi extrêmement dangereuse. Même si les troupes occidentales ne suppriment pas le djihadisme, elles l'empêchent de se développer dramatiquement.
Un départ de ces troupes favoriserait la monté en puissance de la même armée que Serval a combattu en 2013. J'étais à Bamako en janvier 2013 et les trolls semblent avoir oublié que la vaillante armée Malienne prenait défaites sur défaites. Les troupes ennemies étaient à Mopti et rien ne pouvait les arrêter pour rentrer sur Bamako, si ce n'est l'armée française.
Si l'armée française s'en va, c'est ce scénario que nous aurons dans quelques mois. Et pas seulement à Bamako, mais aussi à Ouaga, et puis, lorsque le verrou Burkinabé aura sauté, les armées du djihad descendront sur le golf de Guinée. Toute la région sera contaminée. Contrairement à ce que dit Mr Lugan, cette armée du djihad monte en puissance de jours en jours.

A ce moment, les trolls, s'ils peuvent encore exprimer leur haine, diront que c'est la France qui aide les djihadistes et que tout leur malheur n'a qu'un coupable : La France. Les mêmes trolls fuiront le chaos pour venir nous polluer en France, soit par les ambassades, soit à la nage;  car contrairement à ce que l'on pense, le troll est une personne relativement aisée avec une position de cadre moyen dans une administration ou une société privée. Il a une famille et a fait quelques études. Il s'imagine donc supérieur à la population moyenne mais malheureusement, s'il sait se servir d'un clavier, il n'a pas les outils intellectuels nécessaires lui permettant de faire une analyse objective. Il a donc plus d'argent que le Malien ou Burkinabé moyen. Argent qui au cas échéant lui permettra de quitter rapidement son pays sinistré qu'il aura aidé, par son orgueil démesuré et son nationalisme imbécile et anachronique à sombrer dans la misère.
Les malheureux Maliens et Burkinabés premières victimes de ces alliés des djihadistes, eux, resteront au pays car ils n'auront pas les moyens de fuir.
A noter que les trolls, s'attaquent, bien sur, aux Français et aux Touaregs mais aussi aux Maures. La preuve en est des accusations qu'ils portent sur la Mauritanie qui ne connait pas d'attentat. C'est normal quand on compare le puissant dispositif sécuritaire Mauritanien qui n'a rien à voir avec ceux du Mali ou du Burkina. Pour les trolls, cette absence d'attentat sur le sol Mauritanien vient du fait que le gouvernement constitué de Maures blancs traite avec les terroristes. Encore une invention de leur imagination débordante (de bêtise).

Ce violent ressentiment anti français prenant de plus en plus d'ampleur sur les réseaux sociaux, il tombera un jour ou l'autre dans les oreilles des populistes français qui en feront leurs gorges chaudes et ça ne facilitera pas l'intégration pas toujours simple des Africains en France.

De plus, ce qui me surprend, c'est que cet acharnement que je pourrais qualifier de 'raciste' sur les Français n'a jamais été dénoncé par les différents organismes se nourrissant sur le budget de l'état Français et censés lutter contre le racisme. Je pense à la Licra, le Mrap, le crif et bien d'autre... Si Johnny Halliday avait fait un discours  surréaliste comme l'a fait le chanteur Salif Keïta lorsqu'il s'est adressé à IBK, le président du Mali, dans les minutes qui suivent des dizaines et des dizaines de plaintes envers notre chanteur national auraient été enregistrées. Le discours de Salif Keita calomnieux, même injurieux envers le président Macron et la France , regardé des millions de fois, n'a reçu qu'un commentaire indigné de l'Ambassadeur de France au Mali.

Cependant, il semble évident que la situation par rapport à la présence Française au sahel ne peut perdurer dans cet état. L'armée Française doit rester mais sous une autre forme plus Européenne et moins voyante. De même, le problème de Kidal et de l'intégration des Touaregs doit être résolu en particuliers par le gouvernement de Bamako et l'ONU. D'ailleurs, il semblerait que le dialogue national inclusif qui se déroule à Bamako actuellement entre les différentes organisations politiques du Mali amène des solutions au problème de Kidal.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article