Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Julio Von Gepetto

Le lézard trachylepis perroteti

Bamako - Non venimeux

Bamako - Non venimeux

Le lézard trachylepis - Tienfela - Non venimeux

Le lézard trachylepis - Tienfela - Non venimeux

Le geckos

Geckos - Tienfela

Geckos - Tienfela

Petit varant 

 

Autres Animaux de la Brousse
Autres Animaux de la Brousse
Lézard - Route de Po - Burkina - 2019

Lézard - Route de Po - Burkina - 2019

Autres Animaux de la Brousse
Autres Animaux de la Brousse
Autres Animaux de la Brousse
Autres Animaux de la Brousse
Autres Animaux de la Brousse
Canal de Sotuba - Mali - 2019

Canal de Sotuba - Mali - 2019

La tortue Pelomedusa subrufa

La carapace de Pelomedusa subrufa mesure environ 20 cm, le record étant de 32,5 cm. Leurs plastrons n'ont pas de charnière mobile, contrairement à la Pelusios castaneus, peuvent être complètement uniformes, sans reflets, allant de la couleur ocre. Cependant quelques spécimens présentent des colorations très sombres et uniformes. La dossière est de forme ovale avec des couleurs, marron au vert olive.

Elles occupent principalement des petits bassins et mares stagnantes occasionnellement remplis mais qui ne tardent pas à s'assécher, compte tenu des fortes températures. Dans son biotope pendant les jours d'été à forte chaleur, la température ambiante atteint en moyenne 40 °C.

 

Tortue Pelomedusa subrufa - Route de Po - Burkina
Tortue Pelomedusa subrufa - Route de Po - Burkina
Tortue Pelomedusa subrufa - Route de Po - Burkina

Tortue Pelomedusa subrufa - Route de Po - Burkina

Autres Animaux de la Brousse
Autres Animaux de la Brousse
Vers Koulikoro - Mali - 2019
Vers Koulikoro - Mali - 2019

Vers Koulikoro - Mali - 2019

La chauve souris roussette

Distribution Roussette paillée africaine : On la trouve dans la péninsule arabique, en Afrique subsaharienne et à Madagascar.
Son habitat : Elle vit dans les savanes, les forêts et les plantations, à une altitude inférieure à 2 000 m.

Régime : Herbivore
Alimentation : Elle se nourrit de fruits, de nectar, de fleurs, de feuilles et d'écorces.

Roussette - Kadiogo - Burkina - 2019

Roussette - Kadiogo - Burkina - 2019

Autres Animaux de la Brousse
Rhinopome - Mali - 2020

Rhinopome - Mali - 2020

Autre type de chauve souris

Autre type de chauve souris

Le Rat Palmiste

Le rat palimiste est un animal tolérant qui cohabite parmi d'autres espèces. Il est matinal, un peu casanier, n'aime pas s'éloigner de trop de sa demeure. Il est craint des indigènes qui prétendent que sa morsure est venimeuse, bien que ce ne soit pas le cas mais sa salive contient des streptocoques qui peuvent provoquer de dangereuses infections.

Habitat : Savanes, régions découvertes

Mœurs : il vit en colonies souvent avec d'autres rongeurs. Il cherche sa nourriture au lever du jour. Cet animal fouisseur ne s'éloigne jamais beaucoup de son terrier.

Morphologie : 25 cm

Nourriture : pousse, racines, fruits, maïs

 

Rat palmiste ou écureil fouisseur. Difficile à approcher en brousse mais devient assez familier si on ne lui fait pas de mal
Rat palmiste ou écureil fouisseur. Difficile à approcher en brousse mais devient assez familier si on ne lui fait pas de mal
Rat palmiste ou écureil fouisseur. Difficile à approcher en brousse mais devient assez familier si on ne lui fait pas de mal

Rat palmiste ou écureil fouisseur. Difficile à approcher en brousse mais devient assez familier si on ne lui fait pas de mal

Tongon - Cote d'Ivoire - 2017
Tongon - Cote d'Ivoire - 2017

Tongon - Cote d'Ivoire - 2017

Lièvre des rochers

Lièvre des rochers

Le phacochère

Ce porc sauvage mesure 1,60 m de long et de 60 à 80 cm au garrot.

Le mâle pèse jusqu'à 100 kg et la femelle de 50 à 75 kg.

Il a une longue crinière sur le haut du dos et deux défenses dirigées vers le haut, atteignant 60 cm chez les vieux individus. Elles lui servent notamment à déterrer des racines ou des bulbes, et aussi à se défendre contre ses prédateurs. Les jeunes sont la proie faciles, mais les parents sont de redoutables défenseurs. Le phacochère peut tenir tête à un léopard ou même à une lionne, et il n'hésite pas à charger s'il se sent menacé.

Mâles et femelles ont des défenses. Ce sont des canines à croissance continue qui sont transformées en défenses, en faisant saillie hors de la bouche. Les mâles ont, en plus, des excroissances calleuses sur les côtés de la tête utiles pendant les combats. Ces bosses sont en fait deux os spéciaux, reliés aux naseaux et recouverts de peau, qui donnent une grande résistance au groin de cet animal fouisseur.

Les phacochères peuvent courir très vite en cas de danger, ils peuvent faire des pointes à plus de 50 km/h pour échapper aux prédateurs.

 

Phacochère - Burkina - 2018
Phacochère - Burkina - 2018
Phacochère - Burkina - 2018
Phacochère - Burkina - 2018
Phacochère - Burkina - 2018

Phacochère - Burkina - 2018

La grenouille

Sotuba - Mali - 2017

Sotuba - Mali - 2017

Vers Koulikoro - Mali - 2019

Vers Koulikoro - Mali - 2019

Les scorpions

Le scorpion noir d'Afrique

Malgré sa taille impressionnante - les plus grands spécimens peuvent atteindre 20 cm pour un poids moyen de 40 g -, le scorpion géant d'Afrique n'est pas dangereux. La piqûre de son dard est douloureuse mais le venin n'est pas mortel. (Futura planète). Enfin, ça c'est pour ceux qui ne se sont jamais fait piquer car la piqure est extrêmement douloureuse et parfois elle est suivie de fièvre.

Il n'est pas agressif et se laisse manipuler.

Togo - Kpalimé - 1995

Togo - Kpalimé - 1995

Les serpents

Le Python de Seba

Le Python de Seba (Python sebae) est un des pythons les plus longs, c'est aussi le plus grand serpent africain. Sa taille varie, en général, de 4 à 6 m mais il peut mesurer jusqu'à 7,5 m de long. Ce serpent peut dépasser les 100 kg.

Ce serpent constricteur peut vivre jusqu'à 30 ans (captivité) mais son espérance de vie dans la nature est en moyenne rarement supérieure à 15 ans. Il se rencontre en Afrique tropicale  et centrale jusqu'au sud du Sahara. Ses milieux naturels sont les plaines, les zones boisées, les forêts ombrophiles, ou encore les marécages, les savanes, les escarpements rocheux... Son corps est massif et a une teinte de base brune, qui peut varier du brun noir au brun rouge sur le dos. Des taches brun sombre forment un motif en échelle le long de son corps.

En Afrique, il peut être chassé pour sa chair, ou pour sa peau avec laquelle des vêtements peuvent être créés.

Python (?) : Canal de Sotuba

Python (?) : Canal de Sotuba

Python de Seba tué dans la région de Kaye (Mali) - 2017
Python de Seba tué dans la région de Kaye (Mali) - 2017
Python de Seba tué dans la région de Kaye (Mali) - 2017

Python de Seba tué dans la région de Kaye (Mali) - 2017

Couleuvre de Dorr

Non dangereuse pour l'homme

Non dangereuse pour l'homme

Non identifiés

Non Identifié : Rives du Niger vers Koulikoro - Mali

Non Identifié : Rives du Niger vers Koulikoro - Mali

Très long et très fin. Petit cours d'eau, route de Ségou. Mali

Très long et très fin. Petit cours d'eau, route de Ségou. Mali

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Peter 22/03/2021 21:50

Salut, fasciné par ton blog car j'habite aussi à Kinshasa comme jeune homme expatrié (Allemand - c'est aussi pour ca que je devais utiliser le traducteur pour comprendre chaque nuance d'ironie etc. dans tes anecdotes sur la RDC). Je suis aussi broussard et j'ai déjà fait par exemple une expédition à sac à dos pour une semaine à la rivière Wamba entre Kenge et Popokabaka.
Pour identifier les animaux je te recommends l'application "INaturalist", les gens là-bas identifient vite au moins les serpents et les oiseaux. Avec les insectes c'est compliqué parfois.
Meilleures salutations,
Peter

Julio Von Gepetto 02/04/2021 20:58

Bonjour
Merci pour ton appréciation. J'ai tardé à répondre car j'étais en Mauritanie avec une très mauvaise liaison internet.
J'ai habité 4 ans au Zaïre entre 87 et 91.
A l'époque, il n'y avait pas internet et je récupérais des anciens guides touristiques Belges ainsi que d'anciennes cartes. Les noms avaient changé et ça rendait les choses compliquées (Thysville = Banza gungu,...).
Vers la fin, je partais surtout vers le Bas Zaïre, à partir de Kimpese, Lovo, le Mayombe, Luosi,... Je dormais aussi dans les villages. J'ai mis sur Youtube des petits films que j'ai fait à l'époque. (Ma chaine est accessible avec le blog).Ils ne sont pas formidables car je n'avais qu'une camera analogique. (Une go pro qui tient dans la main est bien meilleure maintenant). Ces petits films montrent plusieurs sites intéressants du Bas Zaïre.
Par contre, je ne m'intéressais pas tellement aux animaux à l'époque.
J'ai fait plusieurs virées dans le Bandundu comme les chutes Tembo - Guillaume, nous avions mis 4 jours pour y aller à l'époque en passant par Kikwit. Le gouffre de la Lukwilla m'avait aussi laissé un bon souvenir.
Franchement, je n'ai jamais retrouvé en Afrique de l'ouest des paysages aussi fantastiques que ceux que j'ai vu au Zaïre à l'époque.

Quand j'étais à Kinshasa, pour aller de Gombé (Maison de France) à Massina, nous mettions en minibus environ 30 mn le matin pour aller au travail. Quand je prenais ma moto (XT500) le dimanche pour une balade dans le bas zaïre ou le bandundu, je mettais environ 30 mn pour sortir de la ville. Quand je vois les difficultés de circulation maintenant, je suis content de n'être pas resté.

Concernant les oiseaux, je les identifie avec oiseaux.net. Pour les serpents, c'est plus difficile, mais le principale, c'est de reconnaitre le mamba, la vipère heurtante et le cobra...une mauvaise appréciation peut vite devenir un vrai problème. Au Zaïre, il doit aussi y avoir la vipère du Gabon.
Je trouve beaucoup de peaux de serpents dans la brousse, surtout au début de la saison des pluies (En Afrique de l'Ouest).
Je vais regarder l'application que tu m'indiques. Je ne sais pas comment est le Bas Zaïre maintenant. L'autre jour, et bien que je ne sois plus au Zaïre, j'ai téléchargé un document touristique intéressant qui indique des sites à visiter. Le titre :" Congo Belge et Ruanda Urundi Guide du voyageur". En 1990, je m'étais procuré la version papier mais en flamand à Tervuren, au musée de l'Afrique Centrale en Belgique. Si tu passes en Belgique, ce musée est passionnant.
Bonne continuation et bonne expédition et n'hésites pas à me contacter.
Julio