Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Julio Von Gepetto

Nous vivons dans un siècle où les farceurs ont des allures de croque-morts et se nomment : politiciens. On ne fait plus chez nous la vraie farce, la bonne farce, la farce joyeuse, saine et simple de nos pères. (Maupassant)

LE CAMION 'MAD MAX'.

Berlier

Berlier

Mercedes

Mercedes

Fabriqué sur une base de Berlier GBH ou de Mercedes 19.24 ces véhicules sont le fruit d'une longue évolution au sein des ateliers de mécanique en plein air.

Ils doivent leur extraordinaire longévité (50-60 ans) à une fabrication hors du commun et à un acharnement quasi thérapeutique pour les maintenir en état de rouler.

Le moteur et la transmission sont en état de fonctionner à la différence des fonctions annexes que sont les freins, les suspensions et l'éclairage. Ces caractéristiques particulières font qu'ils sont impliqués dans de nombreux accidents et en particulier la nuit lorsqu'ils roulent à vitesse réduite ou sont en panne au bord de la route, tout éclairage éteint.

LE JEUNE CYCLISTE INEXPERIMENTE.

Différentes farces et attrapes de la conduite en Afrique

Sur sa bicyclette d'un autre âge sans frein et sans éclairage, il apprend à pédaler sur la voie rapide qui passe à proximité de son domicile. Ne maitrisant pas totalement les subtilités du code de la route, on le retrouve tour à tour sur chacune des quatre voies et sur le terre-plein central.

D'un instant à l'autre, il peut perdre le contrôle de sa machine. Sa trajectoire devient alors totalement imprévisible.

LE NOSTALGIQUE DU TOUT TERRAIN

Différentes farces et attrapes de la conduite en Afrique

Nostalgique du franchissement d'obstacle, il ne recule devant aucun sacrifice pour assouvir sa passion.

L'OBJET AU MILIEU DE LA ROUTE.

Différentes farces et attrapes de la conduite en Afrique

Une très grande variété d'objets peut se retrouver au milieu de la route. Cela va du carton d'emballage jusqu'au parpaing en passant par des effets vestimentaires ou des pièces de véhicules.

Une fois largué, le propriétaire de l'objet ne s'en préoccupe plus. C'est à l'usager de la route de faire attention où il met ces roues. Cette farce est plutôt conseillée la nuit pour en apprécier toute la subtilité.

Il y a la variante avec le couvercle de la bouche d'égout enlevé au milieu de la voie.

L'USAGER MOTORISE ROULANT EN SENS INVERSE.

Différentes farces et attrapes de la conduite en Afrique

Sur la photo, il s'agit d'une moto mais on peut y retrouver des voitures et même des camions.

Il est généralement le fait d'un usager qui ne souhaite pas perdre de temps à retourner en arrière pour trouver un passage dans le terre-plein central.

Si par inadvertance vous le percutez, il vous tiendra pour responsable car vous n'aviez qu'à regarder devant vous.

LE TRIPORTEUR.

Différentes farces et attrapes de la conduite en Afrique
Différentes farces et attrapes de la conduite en Afrique

Cet engin a remplacé la charrette tirée par des ânes.

A peine plus rapide, il est cependant capable de transporter plusieurs fois son poids et plusieurs fois sa hauteur. Sa trajectoire est parfois aléatoire et sa lenteur provoque souvent des embouteillages.

LE CYCLISTE SURCHARGE A CONTRE SENS

Différentes farces et attrapes de la conduite en Afrique

Le jeune cycliste a maintenant grandi, il est devenu un cycliste expérimenté. Sur la Petite Reine de sa jeunesse, il est capable de rouler sur toutes les voies ainsi que sur le terre-plein. Son véhicule n'a toujours ni frein, ni éclairage

D'une grande dextérité, il peut transporter 2 fois son poids sur sa frêle monture.

LE SOTRAMA

Différentes farces et attrapes de la conduite en Afrique

Le mini bus Mercedes 308D constitue la base d'un Sotrama. Prévue pour 14 personnes, il peut en transporter sans problème une vingtaine ou même plus au moment des heures de pointe.

Le conducteur, souvent un ancien cycliste passé directement conducteur de mini-bus est capable de rouler aussi bien sur la route, sur la voie prévue pour les motos que sur les trottoirs où il terrorise les piétons. Son apprenti gesticulant et vociférant s'occupe des clients. Ils sont reconnus pour leur mauvaise éducation et pour le peu de respect qu'ils portent à l'usager.

Personne n'est à l'abri d'une erreur de pilotage.

LE LIVREUR DE PAINS.

Différentes farces et attrapes de la conduite en Afrique

C'est une farce et attrape de catégorie 'junior' mais qui possède un certain potentiel humoristique. A conseiller aux débutants qui comptent faire une grande carrière dans les farces et attrapes routières.

Le seul risque pour la victime est de se ramasser un pain ou une baguette.

LES PIETONS SUR LA CHAUSSÉE.

Différentes farces et attrapes de la conduite en Afrique
Différentes farces et attrapes de la conduite en Afrique

Cette attrape est surtout efficace la nuit lorsque le piéton marche au milieu de la chaussée sans éclairage. Cependant, même le jour, il peut surgir en courant de derrière un Sotrama ou d'un bus de transport.

La version champêtre du fou sur une piste, la nuit en pleine brousse, est malheureusement en voie de disparition.

LE BÉTAIL SUR LA CHAUSSÉE.

Différentes farces et attrapes de la conduite en Afrique

Placidement couché sur le bord de la chaussée, l'animal peut bondir sur la route d'une façon imprévisible d'un moment à l'autre. C'est un grand classique des farces et attrapes des routes africaines.

LE TRIOLISME ROUTIER

Différentes farces et attrapes de la conduite en Afrique

Dans certaines régions et sous certaines circonstances, il peut se pratiquer à 4.

LE TRACTEUR SUR LA VOIE RAPIDE.

Différentes farces et attrapes de la conduite en Afrique

La nuit sans éclairage et sur la voie rapide, c'est encore plus désopilant.

LE TRANSPORTEUR DE FOURRAGE.

Différentes farces et attrapes de la conduite en Afrique

Il est assis sur le devant du réservoir de la moto dans le seul but de pouvoir transporter un maximum de marchandise. Cette position rend la conduite pénible, mal-aisée et peu assurée.

C'est une blague de catégorie 2 qui peut se trouver aussi dangereuse pour le blagueur que pour la victime en cas de perte de contrôle de l'engin et ceci au grand bonheur des spectateurs situés sur le bas côté.

LE DEMENAGEUR INTERURBAIN.

Différentes farces et attrapes de la conduite en Afrique

Déménageant d'une ville à une autre ville, il a un long trajet à faire. Il doit donc charger un maximum l'attelage et rouler le plus vite possible.

S'il vous dépasse à 110 ou 120 km/h, laissez le s'éloigner, ça vous évitera de prendre au choix: le lit à baldaquin, l'armoire normande ou la batterie de casseroles en inox...

LE TAXI BROUSSE

Différentes farces et attrapes de la conduite en Afrique

D'une grande polyvalence, il transporte aussi bien des personnes, du bétail que du matériel. Le fonctionnement de cette blague est sensiblement semblable à celle du déménageur interurbain. A la différence prés , qu'en plus du mobilier, vous pouvez recevoir du bétail ou un individu. Lorsqu'un mouton, une chèvre ou un veau se détache du chargement, le pilote de l'engin ne s'en aperçoit généralement pas et continue sa route. Ce qui fait le bonheur du passant  qui se trouvait dans les parages. En effet, l'animal parachutiste a beaucoup de mal à repartir à cause des multiples blessures et des liens qui l'entravent. Il y a quelques années, j'en fus le témoin (au Bénin si ma mémoire est bonne).

La chute humaine est beaucoup plus rare mais il m'en a été rapportée une au Zaïre.

LE FIL BARBELÉ EN TRAVERS DE LA ROUTE.

Différentes farces et attrapes de la conduite en Afrique
Différentes farces et attrapes de la conduite en Afrique
Les photos ont été réalisées une fois la farce effectuée. Le poteau est cassé et le fil barbelé est à terre.

Les photos ont été réalisées une fois la farce effectuée. Le poteau est cassé et le fil barbelé est à terre.

C'est le top du top de la farce et attrape. De plus elle ne présente aucun danger pour le farceur.

Ce type de blague ne demande que peu de moyens pour être mis en œuvre et peut donner lieu à des scènes époustouflantes de réalisme allant de la simple blessure à la décapitation pure et simple, digne des moments les plus exaltants de la révolution Française. Cela dépend de la vitesse à laquelle se déplace le motocycliste qui percute l'obstacle.

Frissons assurés.

Librement inspirée du fil à couper le beurre.

Blessure impressionnante mais heureusement relativement bénigne.

Blessure impressionnante mais heureusement relativement bénigne.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Je sais que tu es un motard dans l'âme, que ça fait 60 ans que tu tiens un guidon, qu'à part cette guillotine il ne t'es jamais arrivé de réelles chutes, que ça représente la liberté la bécane (easy driver...) mais là franchement je te le dis, Hatari lui-même ne se déplaçait pas en Harley military, mais avec un bon pickup américain équipé d'un V8 essence, Daktari non plus ne traçait pas la piste sur une 500 XT mais avec des land chassis court et pickup, Mad Max lui-même avait compris qu'avec un interceptor Police il pouvait se jouer des cables tendus en travers des routes, donc il est grand temps pour toi de faire rapatrier au Sahel un bon vieux Humvee de 2340 kilos équipé d'une grue pour descendre ta BM et aller au marché !
Répondre
J
Bon! Pas 60 ans mais 46 ans, depuis 1975. Évidemment si on compte les diverses Flandria, Peugeot BB et autres Terrot on peut commencer en 1973 et même encore avant si on se réfère aux cascades à bicyclette et au karting à base de poussette dont les freins n'étaient pas toujours à la hauteur surtout dans les longues descentes de plus de 10%.

Dans un monde idéal, je pourrais envisager de remplacer la moto par un déambulateur associé à un traitement de castration chimique afin de respecter le principe de précaution de l'état providence cher à notre belle société occidentale et en particulier à notre Président Manuelita. Ce qui me permettrait de postuler à une longévité exceptionnelle comme celle de mon père à 98 ans.

Mais finalement je préfère suivre la citation d'Amor Abbassi :
"Si tu crois que l'aventure est dangereuse, essaie la routine : Elle est mortelle."

Quant aux différents cartons, collisions et autres râteaux que je me suis pris, si celui-ci est un des plus spectaculaires, il n'est pas le seul.
Si on fait un décompte rapide : Une femme en voiture, 2 à pieds, une en bicyclette ce qui m'a valu un genou à moitié déboité et un doigt éclaté. La partie adverse n'a pas été trop blessé. Côté animalier : Un veau, une chèvre, un mamba vert, un vautour, des moineaux, des lapins,...Hors catégorie : Un terre-plein central, le pied écrasé par un tracteur, un coup de boule sur le bitume dû à un pneu avant éclaté sans casque...je dois oublier ceux qui ne m'ont pas laissé de séquelle. Sans compter ceux lors de cascades hors moto...