Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Julio Von Gepetto

Sur cet article très intéressant paru dans MALIJET, un des principaux médias en ligne Malien financé par les Chinois, je viens d'apprendre que le Mali a failli être victime de la fureur nucléaire de la France et de l'OTAN. Tout ceci après que la France ait mené une guerre d'une violence inouïe contre le peuple Malien et envisagé de déverser des tonnes de napalm sur le pays.

Seule la sagesse des autorités de transition ont éviter l'apocalypse nucléaire.

https://malijet.com/actualite-politique-au-mali/editorial-journaux-mali/269252-editorial-nous-sommes-en-guerre-vigilance-citoyenne.html

Si vous avez la flemme de lire cette belle prose patriotique, voici un florilège de passages particulièrement instructifs, en italique (C'est brut de fonderie, fautes d'orthographe et de grammaire incluses) :

"Malgré tout, les militaires français ont multiplié les provocations, les violations. L'objectif recherché a été vite compris. Il suffisait que l'Armée malienne descende un de ces engins ennemis (drones) pourtant à portée de ses missiles pour que la France ameute ses alliés, appelant le ban et l'arrière-ban de tout l'OTAN pour venir transformer le Sahel, nom générique pour désigner le Mali, en le transformant en une fournaise où même les bestioles seraient irradiés. Mais la sagesse et le savoir-agir des autorités de la transition ont prévalu, Dieu merci. Puisqu'il est déjà notifié que la France doit quitter le Mali, elle s'en ira, quoiqu'elle fasse comme nuisance."

.......🤣 Je n'ai pas l'habitude de mettre des émoticônes à l'endroit où on doit rigoler mais là, je n'ai pas pu m'en empêcher. Ca pue quand même plus le style enflammé Russe ou Chinois que Maliens. A noter que personne ne parle de l'OTAN en Afrique de l'Ouest. En fait, derrière tout ça, il y a une volonté de la part des Russes et peut être des Chinois de déclencher un incident armé entre l'armée Malienne et l'armée Européenne afin d'avoir un argument pour discrédité cette dernière.

"Nous étions déjà en guerre depuis une décennie, depuis d'ailleurs trente ans si l'on compte les assauts irrédentistes et séparatistes qui ont sans discontinuer tenu en haleine notre pays. Mais aujourd'hui, nous sommes beaucoup plus en guerre, en belligérance sans répit possible, l'ennemi français, tenons-nous prêts, ne manquera pas de nous harceler à droite, à gauche, en haut et en bas, avec une cruauté jamais connue sur nos terres. Les violations répétées de notre espace aérien par les aéronefs militaires de la France, plus de 50 fois depuis le 11 janvier 2022, sont la preuve répétée d'une agressivité difficilement mesurable".

A priori, rien à voir, au niveau cruauté, avec la visite amicale des Russes en Ukraine.

"Ils ont prouvé à l'arrogante France comment son avion militaire français a violé notre espace aérien le 11 janvier dernier sur le trajet Abidjan-Gao en coupant le transpondeur de l'aéronef crapuleux. "

C'est sûr que la cruauté d'un survol aérien non autorisé est infiniment pire que le massacre de civils et le bombardement des hôpitaux de nos amis Russes.

Une certitude d'un certain Bobo Traoré, adjudant-chef de l'armée Malienne et plus surement troll Russe ou Chinois :

"La deuxième (certitude), c'est qu'il croit dur comme fer que la France, consciente qu'elle a vraiment perdu pied au Mali pour de bon, mais qu'elle ne peut pas se résoudre à renoncer aux ressources du sous-sol, n'hésitera pas à nous asperger de napalm pour ne pas dégager."

Pour infos : Il n'existe pas de mines de droit Français au Mali.

Puis viennent les conseils de délation :

"Voilà pourquoi, disions-nous dans notre éditorial de la semaine passée, que chaque citoyen malien doit se considérer comme une sentinelle vigilante sur chaque pan de notre territoire national.
 
Appel bien noté par nos compatriotes, qui ont soumis des propositions dans ce sens. Boubacar Touré, juriste à Montréal (Canada -
Ben, voyons) suggère aux autorités de la Transition de mettre en place un véritable système de sécurité avec des structures dans tous les quartiers et villes. Ce système doit faire partie d'un programme de sécurité et de défense qui implique toute la population. Les numéros d'appel ne suffiront pas, il faut en convenir avec lui. Il ne s'agit pas bien sûr de créer des milices populaires de sinistre réputation, mais d'ériger des structures citoyennes de veille grâce auxquelles chacun se sentira responsable de la sécurité et de la quiétude de tous."

Tout blanc, non albinos (et encore) évoluant dans un quartier ou dans la brousse sera donc suspect d'être un élément de la 5éme colonne Française infiltrée au Mali et susceptible de provoquer la mort de centaines de milliers d'innocents Maliens. On a quand même évité l'appel au lynchage par les milices populaires.

Et des articles comme ça, nous en avons tous les jours dans les médias Maliens!

Le plus comique, c'est que lors de la journée de la presse le 3 Mai, Malijet écrivait :

"Année noire marquée par interpellations extrajudiciaires, une multiplication de plaintes syndicales, mais une fenêtre d’opportunité de barrer le chemin aux mauvaises graines qui jettent l’opprobre sur l’ensemble de la profession." 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article